• ingénierie du vivant IV

     

       

     

    ingénierie du vivant IV

     

     

    Qu'est-ce que la vie ?

     

         La biologie est l'étude du vivant sous toutes ses formes… sur notre planète.

          Comme aucune trace de vie n'a été détectée avec certitude ailleurs dans l'Univers, la précision peu paraître superflue. Elle permet pourtant d'attirer l'attention sur une lacune que présentent nos connaissances biologiques actuelles, lacune qui subsisterait même si la vie n'existait que sur Terre.

         Sous sa forme la plus forte, cette faille s'exprime par la question générale : " Qu'est-ce que la vie?" .  Toute vie doit-elle ressembler à celle que nous connaissons ici-bas = construite sur la chimie du carbone, contrôlée par l'ADN, constituée de cellules… En d'autres termes : doit-elle être semblable à la nôtre? Ou existe-t-il des alternatives, ne serait-ce que sur le plan purement hypothétique? Les entités qui se reproduisent et qui sont suffisamment complexes pour mériter le qualificatif de vivants, peuvent-elles être construites à partir de matériaux différents et organisées de manière différente ? Et, plus concrètement, de telles entités existent-elles quelque part dans notre galaxie ou au-delà ?

         Certains biologistes définissent la vie par analogie directe avec la situation terrestre : basée sur le carbone, l'eau, la chimie organique, l'ADN, les protéines, etc. Si raisonnable que puisse paraître cette définition, il ne s'agit que d'une pétition de principe, obtenue au prix d'une hypothèse colossale qui n'est étayée par aucune preuve. Pis encore, une telle conception de la vie doit être sans cesse réajustée pour en tenir compte des perpétuelles découvertes faites sur les habitants exotiques de notre propre planète. De nombreuses formes de vie terrestre diffèrent significativement de ce qui était qualifié de vie "normale" il y a cinquante ans. Imaginons deux hommes des cavernes discutant de la notion d'outils. Ils s'accordent rapidement sur deux points fondamentaux : un outil doit être fait de silex et de tenir dans la main. Sinon, pas de moyen pour le tailler, pas moyen de s'en servir. Imaginons maintenant leurs têtes si un homme du futur débarquait avec un bulldozer...

         Pour discuter de formes de vie potentielles -semblable à la notre ou pas -, il faut d'abord s'accorder sur une définition de ce qu'est la vie. Les biologistes ne disposent pas d'une définition universelle acceptée de la vie, mais de plusieurs définitions qui coexistent et donc aucune ne donne entière satisfaction car en définitive, les définitions opérationnelles actuelles de la vie s'attachent à rendre compte en priorité de ce qu'elle fait, plutôt que de ce qu'elle est.

     

     

    Ian Stewart / Les mathématiques du vivant

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :