• Empathie et humanisme /01/01/2019

     

     

        

          Les sons que j'entends sur mon bateau remplissent mes journées et mes nuits. Ils sont enfuis dans mon corps et dans mon âme. Les jours me traversent comme les vagues, les chansons du vent et le glissement de l'eau.

          Tout ceci est ma vie. Mon bateau qui remonte la mer comme une poésie permanente avec comme fond les vagues et écumes.

          Parfois des grands silences avec leurs sensations et leurs couleurs. Nous sommes un homme et un bateau dans l'immensité de la mer. Je ressens la vie dans toute son ampleur. Je n'ai pas peur et j'aime ce silence et j'aime la vie et la mort avec émotion et tendresse.

           Pendant des semaines, Mistral et moi nous avons navigué dans un silence presque total. Seulement si je posais mes doigts sur mes poignés, je sentais les battements de mon cœur

     

     

     

    Atlantique. Long. 32° 15W / Lat. 16°  55 N 

    Julio Villar / Cahier d'un navigant solitaire

     

     

    Bonne Année à Tous


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :